"Vous avez probablement commencé ce programme parce que vous aviez envie de changer quelque chose dans votre vie. Si c’est le cas, vous êtes à la bonne adresse. A ceci près que le changement que vous espérez ne sera pas un but en soi, mais seulement une conséquence.

La véritable ambition de ce programme est en effet de vous offrir une méthode de "self-empowerment", c’est-à-dire une méthode qui vous autorise à vous libérer de vos peurs et de vos conditionnements, et qui vous permette de recouvrer votre pouvoir personnel, sur vous-même et sur votre vie.

C’est de cette reconquête que découleront ensuite les changements que vous espérez, ceux que vous n’espériez plus, ou ceux que vous n’attendiez pas..."

Accepter pour changer est un voyage, une exploration, dont l'objectif est de découvrir ce qui fait de nous des êtres humains, tant individuellement que collectivement. Invoquant à tour de rôle la biologie, la psychologie, la philosophie voire la spiritualité, ces livres - ainsi que les ateliers individuels et les stages collectifs qui les prolongent - proposent une nouvelle manière d'appréhender nos mondes intérieurs, nos relations extérieures, et de nous ouvrir à une autre vie possible.

La méthode "accepter"


L'objectif d'accepter pour changer est de vous aider à reconquérir votre pouvoir personnel, grâce à une méthode basée sur six phases successives :

- Phase 1 -
Comprendre nos mécanismes internes

Nous, êtres humains, sommes des organismes biologiques dotés de mécanismes physiologiques et psychologiques dont le but est d’assurer notre survie. Parmi ces mécanismes, on trouve les émotions, dont la fonction consiste à nous prévenir lorsque l’un de nos besoins essentiels n’est pas satisfait.
Les émotions ne sont cependant pas la conséquence directe, objective, des évènements qui se produisent dans nos vies, mais la résultante des pensées (des interprétations et des jugements) que nous formulons à propos de ces évènements.
Nos émotions sont donc ainsi totalement subjectives, mais aussi parfaitement personnelles, nos pensées à l’origine de nos émotions étant conditionnées par les expériences intimes que nous avons vécues, les croyances que notre entourage nous a imposées, et les blessures affectives que nous avons subies. Et c’est parce que la plupart de ces facteurs sont liés à des éléments douloureux de notre passé que nos émotions ont naturellement tendance à refléter une vision négative de la réalité.

 

- Phase 2 -
Prendre conscience de nos systèmes de protection

Afin de fuir les émotions trop douloureuses, nous mettons tous au point, dès notre plus jeune âge, différents systèmes de protection. Parmi ceux-ci, on trouve des stratégies d’évitement (telles que l’intellectualisation, la spiritualisation, le déni ou la dérision) et des mécanismes de défense, qui consistent à se cacher derrière des personnages que nous créons afin de filtrer la réalité, masquer nos failles et obtenir de l’attention.
Mais ces stratégies, souvent inconscientes, finissent par nous isoler de nos semblables, par nous couper de nous-mêmes, et par nous empêcher d’accéder à nos véritables besoins et désirs.

- Phase 3 -
Nous débarrasser de nos freins au changement

Dès que nous essayons délibérément de changer quelque chose dans notre vie, des forces en nous se réveillent, qui cherchent à s’opposer à ce changement. Ces forces sont liées aux multiples peurs que nous abritons en notre sein, en particulier la peur de perdre l’équilibre émotionnel  – pourtant souvent insatisfaisant et précaire – que nous avons réussi à instaurer depuis notre enfance.
Il est toutefois possible d’apaiser ces peurs et de dépasser ces freins grâce à une confiance retrouvée en nous-mêmes et dans le processus de changement lui-même.

- Phase 4 -
Agir pour changer notre perception

La prise de conscience de nos mécanismes internes et de nos stratégies personnelles offre la possibilité de sortir de nos réactions émotionnelles automatiques. Mais il est ensuite nécessaire de travailler concrètement sur notre dialogue intérieur (afin de sortir du ressassement négatif), sur nos croyances limitantes (afin de gagner une meilleure estime de nous-mêmes), sur nos blessures affectives (afin de retrouver une plus grande sérénité), et sur notre rapport aux autres (afin de retrouver des relations plus apaisées).
Ce travail permet de changer la façon dont nous nous percevons nous-même, dont nous percevons les autres, et dont nous percevons notre vie. Nos émotions deviennent alors plus tempérées et plus adéquates (c’est-à-dire plus en rapport avec nos besoins). Il nous est alors possible de retrouver notre pouvoir personnel, sur nous-mêmes et sur nos vies.

- Phase 5 -
Identifier nos besoins et nos désirs essentiels

Sécurité matérielle et émotionnelle, liens affectifs, estime de soi et liberté font partie, avec l’énergie, des besoins essentiels des êtres humains. Pourtant, obnubilés par nos émotions (qu’elles soient positives ou négatives), nous avons tendance à ne pas écouter nos besoins. C’est cette écoute qu’il nous faut retrouver si nous voulons en finir avec la sensation de manque qui souvent nous étreint, et que nous essayons inconsciemment de combler par des moyens généralement inappropriés (tels que la dépendance affective, les addictions ou la consommation matérielle, …).
De la même manière que nous n’écoutons pas nos besoins, nous avons tendance à perdre de vue nos désirs profonds qui nous permettent pourtant, à travers les défis qu’ils nous poussent à relever, de donner du sens à nos vies.

- Phase 6 -
Laisser faire la vie

Les étapes précédentes nous ont permis de reconquérir notre pouvoir personnel et de savoir dans quelle direction nous désirons l’utiliser. C’est le moment de nous lâcher la bride, de nous ficher la paix, et de cesser de vouloir tout contrôler !
Car si nous sommes capables d’agir sur nos pensées, et donc notre manière de percevoir nos vies, nous n’avons pas de réel pouvoir sur nos vies elles-mêmes – nous ne pouvons qu’en choisir les circonstances, comme notre travail, nos compagnons, etc. C’est donc fort de la confiance en nous retrouvée lors des phases précédentes que nous pouvons commencer à faire confiance à la vie et accepter avec curiosité, sérénité et gratitude, toutes les opportunités qu’elle pourra nous présenter.

Découvrir "accepter" à travers...

 


    Les livres

    En cliquant sur ce lien, vous aurez accès à la version "en ligne" des livres Accepter pour changer. Seuls les premiers chapitres sont pour le moment disponibles, mais des mises à jour seront régulièrement proposées.


    Les podcasts

    Les livres Accepter pour changer ont été enregistrés oralement afin de permettre à tous d'y avoir accès. Seuls les premiers chapitres sont pour le moment disponibles, mais des mises à jour seront régulièrement proposées.


    Les ateliers individuels

    La méthode Accepter pour changer se décline aussi en ateliers individuels, en présentiel (à Paris, 15ème) ou en distanciel (par téléphone ou vidéo). Pour en discuter et/ou prendre rendez-vous, n'hésitez pas à me contacter (voir bas de page).


    Les stages collectifs

    Les livres Accepter pour changer servent de base à des stages-ateliers collectifs qui seront bientôt organisés dans la région parisienne (courant 2022, si la situation sanitaire le permet).


Qui suis-je ?


    Je me nomme Fabrice Doléac. Ingénieur et designer de formation, j'ai toujours, en parallèle de ma carrière professionnelle, cultivé une passion pour les rencontres, la psychologie, le développement personnel et l'écriture (je suis en particulier l'auteur d'un conte initiatique intitulé "Tykéa et la sagesse de l'eau", que vous pouvez découvrir ici).

    Aujourd’hui, mon activité principale consiste à aider les personnes qui viennent à ma rencontre à vivre une vie plus satisfaisante. Je mets pour cela à leur disposition des livres, des ateliers individuels et bientôt des stages collectifs, tous basés sur Accepter pour changer, une méthode de "self-empowerment" que j’ai développée au cours des années.

    Pour autant, je ne me considère pas comme un thérapeute. Pourquoi ? Parce que je ne pense pas que la plupart des gens soient réellement cassés et aient besoin d’être réparés. Non, je crois qu'ils sont seulement prisonniers et ont besoin d’être libérés.

    Notre prison, commune à tous, est celle des conditionnements psychologiques que nous avons accumulés depuis notre enfance ; c’est celle de nos pensées compulsives, de nos émotions subies, de nos croyances limitantes, de nos blessures affectives, et de ces personnages derrière lesquels nous nous cachons pour ne pas avoir à nous confronter au réel.

    Pour toutes ces raisons, je me présente plutôt comme un « compagnon de libération » – une sorte de coach dont l’objectif est de vous permettre, à terme et en toute conscience, de créer par vous-même le chemin de vie que vous aurez choisi.

Contact


Pour obtenir plus de renseignements ou pour prendre rendez-vous pour un atelier individuel, n'hésitez pas à me contacter :
- par mail à l'adresse : fdoleac@yahoo.com
- par téléphone au : 07 81 14 16 80

 


Fabrice Doléac - 2022